Retour à l'acceuil

Ecrivez-moi Awards Liens Livre d'Or
Quartiers
Monuments et
Edifices

Divers et Insolites
Palaces et Hôtels
Fêtes et Coutumes
Artères et Jardins
L'Observatoire de Nice
(vous obtiendrez un agrandissement d'une photo en cliquant dessus)

Dominant l'agglomération niçoise depuis 1881, l'observatoire fait de Nice l'une des premières villes de France en matières d'observations et d'études astronomiques.

Historique :
l'observatoireLe baron Raphaël Bischoffsheim, d'origine hollandaise, souhaitait doter la science d'un grand observatoire ; on lui conseilla le site de Nice. Il acquit 35 hectares au Mont Gros et il confit l'installation et l'aménagement à l'architecte Charles Garnier, assisté de l'ingénieur Gustave Eiffel.

En 1883, le "petit équatorial" est achevé ; en 1886, le "grand cercle méridien" ; en 1887, le "grand équatorial" ; en 1892, "l'équatorial coudé".

Détail technique :
l'installation pour le grand équatorial d'une coupole mobile de 24 mètres de diamètre, flottant malgré son poids dans une cuve d'eau glycérinée et pouvant être actionnée à la main autour de son axe vertical.

L'observatoire employait à l'époque, plus de cent astronomes et techniciens :
- Javelle y découvrit 2 000 nébuleuses,
- Giacobini, une douzaine de comètes,
- Perrotin y étudia l'aspect physique de Mars et de Vénus.
Légué par le baron à l'université de Paris, il connut des difficultés financières réduisant les effectifs à cinq astronomes. Aujourd'hui rattaché à l'université de Nice, il connaît un renouveau.

Source : Louis SEGNAT, "En visite à … Nice", SUD EDITIONS

Copyright © 2000-2007 Tous droits réservés. .
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'accord de l'auteur.