Retour à l'acceuil

Ecrivez-moi Awards Liens Livre d'Or
Quartiers
Monuments et
Edifices

Divers et Insolites
Palaces et Hôtels
Fêtes et Coutumes
Artères et Jardins
Les Chansons traditionnelles
(vous obtiendrez un agrandissement d'une photo en cliquant dessus)

Voici, quelques proverbes et les paroles de quelques chansons...
Bouquetière et marché aux fleurs Quelques proverbes
Nissa la Bella
Lou pichin ome
Lou tint dou moulin
Lou festin dei Verna
Calant da Villafranca


Quelques proverbes
Qu noun a souin de la sieu maioun,
noun es un ome de rasoun.
 Celui qui ne prend pas soin de sa
maison, n'est pas un homme de raison.

Defouora, bella la castagna !
Dedintre, la magagna !
 
Dehors, la belle châtaigne !
Dedans, elle est gatée !

Sac vuei noun pou esta drech.
Aiga e pan, vida de can.
Lou fam es lou bouon dei couhinie.
 

Manja, Matieu, que manges dou tieu !
 

Enfant pichoui, pichoui chacrin ;
enfant gran, gran chacrin.
 
Enfant petit, petit chagrin ;
enfant grand, grand chagrin.

Tres filha e un maire,
quatre diau per un paire.
 
Trois filles et une mère,
quatre diables pour un père.

Touplen de parent, touplen de tourment !
 
Beaucoup de parents, beaucoup de tourments !

Qu noun ounoura paire e maire,
bouona fin noun pou faire.
 
Qui n'honore pas père et mère,
ne peut faire une bonne fin.

La bouona maire fa la bouona familha.
 
La bonne mère fait la bonne famille.

Sabatie, fai lou tieu mestie.
 
Sabatier, fait ton métier.

Lou plus pichin mestie nourisse soun mestre.
 
Le plus petit métier nourrit son maître.

Début de la page

 
Nissa la Bella
(Paroles et Musique : Mencica Rondelly)

O la miéu Bella Nissa
Regina de li flou,
Li tiéu vieji taulissa,
Ieu canterai toujou.

Canterai li mountagna,
Lu tiéu tant ric décor,
Li tiéu verti campagna,
Lou tiéu gran soulèou d’or.

 Oh ma Belle Nice
Reine des fleurs
Tes vieux toits
Je les chanterais toujours

Je chanterais les montagnes
Tes riches décors
Tes vertes campagnes
Ton grand soleil d’or

Refrain
Toujou iéu canterai
Souta li tiéu tounella
La tiéu mar d’azur
Lou tiéu ciel pur
E toujou criderai
En la miéu ritournella
Viva, viva Nissa la Bella 
 
Refrain
Toujours moi je chanterais
Sous tes tonnelles
Ta mer d’azur
Ton ciel pur
Et toujours je crierais
Dans ma ritournelle
Vive, vive Nice la Belle 

Canti la Capelina,
La rosa, lou lilà
Lou pouort e la Marina,
Paion, Mascounina 
 
Je chante la capeline,
La rose, le lilas,
Le port et la marine,
Paillon, Mascouninat 

Canti la soufleta
Doun naisson li cansoun,
Lou fus la coulougnetta,
La miéu bella Nanoun 
 
Je chante la mansarde
D’où naissent les chansons,
Le fuseau, la petite quenouille,
Ma belle Nanoun 

Canti li nouostri gloria
L’antic e bèu calèn,
Dou Goungioun li vitoria,
L’oudou dou tiéu printem 
 
Je chante nos gloires,
L’antique et belle lampe à huile,
Du Donjon la victoire,
L’odeur de ton printemps 

Canti lou viei Sincaire,
E lou tiéu blanc drapèu,
Pi lou brès de ma maire
Dou moun lou plu bèu 
 
Je chante le vieux Sincaire,
Et ton drapeau blanc,
Le berceau de ma mère,
Du monde le plus beau 

Début de la page

 
Lou pichin ome
Refrain
Ai un ome qu'es pichin,
pouodi bèn dire, pouodi bèn dire,
ai un ome qu'es pichin,
pouodi ben dire qu'es malin !

Refrain
J'ai un homme qui est petit,
je peux le dire, je peux le dire,
j'ai un homme qui est petit,
je peux le dire qu'il est malin

D'un pan e meich d'escarlata,
li fan lou mantou, la capa,
n'en soubr'enca un chicouloun,
per li faire lou capuchon.

D'un pan d'écarlate,
on lui fait le manteau, la cape,
il en reste suffisamment
pour lui faire le capuchon.

D'una testa de sardina
eu si soupa, pi si dina,
n'en soubr'enca un chicouloun,
per si faire lou merendou.

D'une tête de sardine,
il soupe puis il dîne,
il en reste assez
pour se faire le goûter.

Coura s'en va a la cassa,
va da cavau sus'na limassa,
coura s'en va au festin,
va da cavau sus d'un lapin.

Quand il va à la chasse,
il chevauche une limasse,
quand il va au festin
il chevauche un lapin.

Lou lapin si met’ a courre.
Lou pichoun pica dòu mourre.
Lou lapin a tròu courrut
Lou pichin ome s’es perdu.

Ana dire à la vesina
Qu’estrème bèn li sièu galinna
Que Iou mièu ome es sourtit
Que noun pitoun pèr aqui.

M‘un’ agulha despouchada
Eu si fa sabre e spada
E n’en resta encara proun
Per si faire un couteloun.

M’una greia d’avelana
Eu si fa una cabana
E n’en resta encara proun
Per faire lou fugairoun.

Emb’un pan de tela gria
Eu si fà douze camia
E n’en resta encara proun
Per si faire un pantaloun.
 
Début de la page
 
Lou tint dou moulin
Doun v'en anas filheta
que sies tant de matin ? (bis)

Titoun la deri-tintena
Titoun la deri-tinten

Ieu m'en vau fa farina
au vouostre beu moulin

O ! la poulida gran
que fa vouostre jardin !

Dounas-mi que v'adjudi
lou temp de camina

Intres aqui fiheta
li va vou moulina

Lou temp que si moulina
m'asseti se vous plas ?

La bella es endurmi
au tin-tin dou moulin

Reveilhas-vous filheta
que vouostre sac es plein !

O ! la doussa farina
que fa vouostre moulin !

Li vau dire a ma maire
que vengue mouorre aqui

N'auquesse qu'una grana
la vendra mouorre aqui.
Début de la page
 
Lou festin dei Verna
(Paroles : François GUISOL)
Refain
De Santa Margarida
Su l'er dai tendre passeroun
Faguèn retenti de cansoun
Faguèn, faguèn retenti de cansoun
Es lou Festin dei Verna
Que tant ben n'en gouverna
Que tant que tant que tant ben n'en gouverna.


Lou Mès de Mai es arribat
Lou plus bèu es ahura
Anèn cuhi li flou dou prat
Et la frucha madura.

Cad'an per aquesta sesoun
Paire, enfan, maire, fiha
Venès au Var su lou gazoun
De famiha en famiha

N'oublidès pas lou sausissoun
Lou jamboun, la toumeta;
Avèn a doui pas dal bouissoun
Li plus tendri favetta

En arriban soubre lou luec
Dei fecoundi limito
Si preparèn à faire fuec
Et buhi la marmita

Un courre cercà de tronc
Assende la basana
Et nautre faguèn su lou jounc
Audi fi nouostri ourgona

A l'oumbra d'un fueiage estrech
Et verdegianti tenda
Faguèn d'assetat e de drech
La plus sana merenda.

Se fauta de vin vous vèn souan
Reveia-vous jouinessa
Li Dama e Payan n'en de bouon
Per croisse l'allegressa !

Après un bouon repast frugal
Agradable e campestre
Contèn, virèn, sembla lou bal
D'un Paradis terrestre.
 
Début de la page
 
Calant de Villafranca
(traditionnel)
Refrain
Tra la la ! Tra la la !
Li gandaula si maridon,
Tra la la ! Tra la la !
Li gandaula si soun maridàt


Ritournella
Vai qué l'amour ti passéra
Fai la vireta fai la vireta
Vai qué l'amour ti passéra
Fai la vireta fai la vira.


Calant de Villafranca.
Souta d’un caroubié
Fahion la contradansa
Emb’un serjant fourrié.

S’es maridat un rangou
Emb’ qu'es sensa dent
Sa maire n’es coutenta
Soun paire n’en sau rèn.

La filha n’es proumessa
Li an dounnat l'anèu
Na plus de coutentessa
Que fin à San Miquèu.
 
Début de la page

Source :- "Anthologie de la chanson du Conté de Nice"
Serre Editeur 2001

Copyright © 2000-2007 Tous droits réservés. .
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'accord de l'auteur.